Irak : créer malgré tout - prolongation exceptionnelle

Irak : créer malgré tout - prolongation exceptionnelle

Du 21 avril au 22 août 2016
  • Irak : créer malgré tout  - prolongation exceptionnelle
 
VOYAGE AU COEUR DE L'IRAK

Sculpteurs prestigieux, calligraphes réputés…: l'exposition explore un panorama de la création contemporaine irakienne et de ses artistes les plus marquants. Elle met en valeur l'originalité du travail des créateurs, malgré leur difficile réalité, à travers différents supports (gravure, dessin…)

De la vision historique de l'Irak d'antan (les photographies de Lateef al-Ani) à des mondes oniriques comme autant de refuges de l'innocence et de la poésie (la peinture de Yusra al-Abadi) en passant par le chaos (illustré par le peintre Mahmood), "la création peut-être une forme de résistance intérieure". Philippe Brunella, directeur du Musée de La Cour d'Or, donne un éclairage sensible sur la conservation du patrimoine et rappelle le rôle primordial de la diffusion des oeuvres. Il explique l'attachement des artistes irakiens à leur expression, à contrecourant des idées extrémistes qui combattent l'art sous toutes ses formes. "Comment ne pas évoquer les destructions du patrimoine culturel en Irak et en Syrie ?". Le visiteur éprouvera aussi, certainement, la résonnance du projet avec les moments difficiles de l'histoire du territoire messin et bien au-delà.
 


LA LUMIÈRE ET LA VIE

Cette opération revêt un caractère tout à fait singulier pour les artistes et les instances diplomatiques de Bagdad. Les ambassadeurs irakiens et Français ont activement soutenu l'opération, acheminement d'oeuvres et sorties du territoire irakien n'étant pas choses aisées.

Kassim Sabti, Président de la société des artistes plasticiens irakiens l'affirme : "notre présence parmi vous aujourd'hui en France, foyer de l'art, est notre façon de saluer le courage des français contre le terrorisme et surtout de rendre hommage aux victimes et d'exprimer notre profonde solidarité avec la France. Elle est le symbole, pour nous et pour le monde entier, de la liberté, de la lumière, de l'amour et de la vie." À lire Kassim Sabti, on réalise la chance qu'est le plaisir ordinaire d'une visite d'exposition, ici dans un lieu culturel de notre territoire. Y découvrir les oeuvres d'artistes qui se considèrent chanceux d'être en vie.
 
Les enjeux de cette exposition pour les artistes irakiens sont explicités par Qasim Sabti, président de la Société des Artistes Plasticiens Irakiens dans sa préface à l'exposition :
 
"Deux ans se sont écoulés depuis que nous avons commencé à envisager cette exposition riche en couleurs et en questions. Comment ceux qui vivent au centre de l'enfer peuvent-ils créer ? D'où vient cette capacité de continuer leur cheminement artistique ? Est-ce que les peintres, sculpteurs ou céramistes peuvent exprimer leur talent malgré les drames sanglants et quotidiens que nous vivons ?
A vrai dire, ils sont chanceux d'être encore vivant !
Certains, à Bagdad nous blâment de notre retard vis à vis du monde développé. Ils disent que nos styles appartiennent à un temps passé, que nous sommes largement dépassés et que nous n'avons pas suivi l'évolution de l'art.
Il y a déjà un quart de siècle que la machine des guerres, des sanctions et de l'embargo a bouleversé notre nation, détruit l'infrastructure et déchiré la structure sociale.
Aujourd'hui, la grande et très ancienne civilisation Irakienne en vient tristement à constater que l'art est un péché pour certains groupes religieux ! Quel paradoxe !
La seule fenêtre que nous luttons à maintenir ouverte est celle de l'art et notamment les expositions. Et, chaque fois, l'organisation d'une exposition à Bagdad nous fait prendre un risque énorme, celui d'avoir un terroriste parmi les visiteurs. C'est à chaque fois un cauchemar que nous vivons...
Notre présence aujourd'hui en France, " le foyer de l'art", et à Metz parmi vous est notre façon de saluer le courage des Français contre le terrorisme, de rendre hommage aux âmes des victimes et d'exprimer notre profonde solidarité avec la France, symbole pour nous et pour le monde entier de la liberté, de la lumière, de l'amour et de la vie."
Retour