CONFERENCES

CONFERENCES

16nov.
  • CONFERENCES
Le samedi 16 novembre à 14h
Dans le cadre de la 1ère rencontre des musées du Grand Est, des conférences seront proposées au grand public le samedi après-midi.
Gratuit dans la limite des places disponibles
 
14h : « Les collections japonaises dans les musées du Grand-Est », par Georges Magnier, directeur des musées de Reims

Les musées du Grand Est conservent un nombre important d'oeuvres japonaises. Témoignages des échanges naissants entre la France et le Japon dans la seconde moitié du XIXe siècle, elles éclairent aussi des parcours individuels passionnants (diplomates, hommes d'affaires, voyageurs) et le très large succès du japonisme en Occident. Ces fonds parfois oubliés font l'objet d'études et de redécouvertes. Un parcours dans les collections des musées de la région permet d'en souligner toute la richesse, et de raconter l'histoire de cette rencontre si féconde avec l'Extrême-Orient.



Chanfrein de cheval (bamen) ; Reims, musée Saint-Remi
 
 
14h45 : « Léonard de Vinci dans les musées du Grand-Est » par Sophie Laroche, Musée des Beaux-Arts de Nancy ;

Léonard de Vinci est sans doute l'artiste le plus célèbre de tous les temps. L'oeuvre peinte de ce génie universel, dont la quête de perfection était quasi obsessionnelle, est numériquement très réduite. Mais les répliques, copies et dérivations qu'elle a inspirées sont innombrables. Joconde, Léda, Sainte-Anne ou Salvator Mundi d'après le maître sont conservés dans les musées du Grand Est. Ces peintures d'origines très diverses nous disent beaucoup, en négatif, du lent processus de création qui se cache derrière l'oeuvre achevée et sur les canaux de diffusion de l'image léonardesque en Europe. À l'occasion de l'ambitieuse rétrospective organisée par le musée du Louvre pour célébrer le cinquième centenaire de la mort du maître, la conférence invite à braquer le projecteur sur un territoire bien circonscrit et, en s'appuyant sur cette géographie partielle, à analyser quelques aspects d'ordre historique, esthétique et stylistique soulevés par cette immense production peinte.




Anonyme (d'après Léonard de Vinci), Copie du portrait de Monna Lisa del Giocondo, dit La Joconde, XVIe ou XVIIe siècle, huile sur toile, Troyes, musée d'art et d'histoire

15h30 : « Les collections ornithologiques et d'histoire naturelle du Grand Est à travers les collections du Muséum de Nancy » : par Sandra Delaunay et Dominique Chardard, Muséum Aquarium, Nancy.

Les collections ornithologiques peuvent prendre de nombreuses formes : montages taxidermiques, mises en peau, squelettes, oeufs ou nids. Héritières de la tradition naturaliste remontant aux premiers cabinets de curiosité, elles ont d'abord servi le développement des « sciences naturelles » en lien avec la systématique et l'anatomie comparée. Les progrès scientifiques en phylogénie et biologie moléculaire notamment ont ouvert de nouveaux champs dans l'exploitation des données liées aux collections. La reconnaissance de ce patrimoine naturel trouve également aujourd'hui un écho particulier dans la prise de conscience de la dégradation de la biodiversité et le suivi des populations d'oiseaux, véritables indicateurs biologiques. À partir de l'analyse de spécimens issus de ces collections historiques, des pistes pour l'étude et la recherche ornithologique seront présentées auprès du public.
 
Informations pratiques :

Conférences dans le Grenier de Chèvremont
Entrée par la rue de Chèvremont
Gratuit, dans la limite des places disponibles
Vous pourrez également retrouver de la documentation et les publications de certains musées du réseau.
Retour