ET VOGUE LA GALÈRE ou les animaux médusés, hommage au «Radeau de la Méduse»

ET VOGUE LA GALÈRE ou les animaux médusés, hommage au «Radeau de la Méduse»

Du 2 juillet au 6 novembre 2017
  • ET VOGUE LA GALÈRE ou les animaux médusés, hommage au «Radeau de la Méduse»

UNE OEUVRE DE VINCENT MENGIN-LECREULX LIEU ART CONTEMPORAIN DE LA RÉUNION


Entrée libre

UNE INSTALLATION


Il s'agit d'une installation monumentale. Il est fait référence au naufrage de la Méduse survenu le 2 juillet 1816 immortalisé par le tableau de Géricault conservé au musée du Louvre. Cette installation est sous forme d'une fable où les naufragés sont des animaux naturalisés appartenant à l'extraordinaire collection du Musée de La Cour d'Or de Metz Métropole.

Le tableau tridimensionnel montre le naufrage où 177 animaux s'entassent sur un radeau de fortune composé de pièces de carrosserie en référence au travail de Vincent Mengin-Lecreulx sur les pneus et chambres à air. Cette installation fait ainsi écho au naufrage de la Méduse, navire de la Royale.

Cette oeuvre multiforme fait allusion à cette catastrophe humanitaire que nous vivons chaque jour au bord de nos côtes, sous un autre angle que celui des informations télévisuelles.

Cette fable autour du radeau de la Méduse ou de l'arche de Noé sera aussi l'occasion pour de très nombreux animaux du Musée de La Cour d'Or de sortir des réserves pour rencontrer le public qui ne les a pas vus depuis un certain temps.

Une composition sonore et musicale de Pablo Mengin-Lecreulx, fils de Vincent, accompagnera l'installation pour lui donner la dimension d'un opéra pétrifié.


Caractéristiques : technique mixte, toiles peintes, 177 animaux naturalisés des réserves du Musée de La Cour d'Or, éléments de carrosseries, largeur 6,24 m, hauteur 2,86 m et 4,43 m de profondeur. Le radeau est fabriqué principalement avec des pièces de voitures prêtées par le groupe automobile CAR AVENUE : portes, calandres, capots, pare chocs, rétroviseurs, optiques etc. Plusieurs peintures monumentales sur tissus forment les décors de l'espace entièrement tapissé. La mer et le ciel sont composés de cet ensemble de toiles peintes par l'artiste.
 
 

AUTOUR DE L'INSTALLATION-EXPOSITION


Un triptyque photographique
 
Pour conserver une trace de ce travail, trois grandes photographies des étapes de la création de  l'installation « Et vogue la galère » sont présentées. Elles sont tirées à 8 exemplaires et le n°1 sera conservé au Musée de La Cour d'Or. Photographies numériques numérotées, impressions contre collées, 1 m x 0,57 m.
 
Trois diptyques
 
Trois diptyques/prototypes des toiles peintes composant le décor de l'installation Et vogue la galère ou les animaux médusés. Diptyque/prototype 1 : 0,83m x 0,58 m chacun ; diptyque/prototype 2 : 0,80 m x 0,48 m chacun ; diptyque/prototype 3 : 0,70 m x 0,45 m chacun.
 
Douze dessins de l'artiste
 
Les douze dessins réalisés par Vincent Mengin-Lecreulx à La Réunion sont très librement inspirés des photographies d'animaux naturalisés du fonds du Musée de La Cour d'Or et envoyés dans le cadre de la préparation de l'installation-exposition. 12 dessins à l'encre de Chine sur carnet à spirales et numérisés, impressions 1/1 contre collées, 0,21 m x 0,30 m,  Tigre royal de La Cour d'Or - Phoque des Médiathèques - Callicèbre roux des Archives - Phoque de l'Arsenal - Sanglier de la Boîte à Musique - Singe du Centre Pompidou Metz - Hyène des Trinitaires - Phoque de l'Opéra-théâtre - Anaconda du Royal - Barque de la Cathédrale - Singe de Faux Mouvement - Singe du FRAC.
 
Un texte surréaliste
 
En 4 940 caractères, l'auteur(s) expose avec vivacité sa vision très personnelle du naufrage du bâtiment de la Royale « La Méduse » le 1er juillet en 1716. Vincent nous fait découvrir les deux auteurs qui sont en lui : Mengin et Lecreulx. Ils  s'expriment de manière fleurie et sans détour. Deux auteurs en un explicitent la démarche bien particulière d'un artiste aux compétences et aux engagements multiples sans doute non limité à deux personnalités.
 
Un film témoin de l'installation-exposition
 
Un film documentaire vidéo sur l'ensemble du projet a été tourné tout au long des trois semaines de la résidence de Vincent Mengin-Lecreulx au Musée de La Cour d'Or. La bande-annonce de ce film, finalisé au retour de l'artiste à La Réunion, est présentée dans l'espace qui accueille l'installation-exposition.
 
Informations pratiques

Horaires : installation-exposition ouverte du 2 juillet au 6 novembre 2017 du mercredi au lundi de 9h à 12h30 et de 13h45 à 17h dans un espace dédié, cour de l'entrée provisoire du musée rue du Haut Poirier.

Tarifs : entrée libre
Retour