Le plafond aux armoiries dit « plafond du Républicain Lorrain »

  • Le plafond aux armoiries dit « plafond du Républicain Lorrain »
  • Le plafond aux armoiries dit « plafond du Républicain Lorrain »
Le 6 mars 1968, au cours des travaux d'agrandissement des locaux du journal le "Républicain Lorrain", dans l'immeuble situé au 12 rue des Clercs, deux plafonds peints séparés par un mur de cloison furent mis au jour.

Véritable armorial du XIVe siècle qui reflète les affinités politiques de la famille propriétaire. Cet ensemble de 66 m², exposé en intégralité, prenait place dans une salle d'apparat richement décorée, notamment de peintures murales également déposées et présentées au musée de la Cour d'Or. L'une d'entre elles représente un magnifique oiseau, l'autre un cortège d'hommes couronnés s'avançant vers ce qu'il reste d'une porte fortifiée, certainement messine.

Les armoiries du plafond sont remarquablement hiérarchisées de façon à créer une carte politique des entités européennes et locales. On note la présence du Saint Empire, des royaumes de France, d'Angleterre, de Bohême et de Hongrie ainsi que la double papauté, avec les armes des papes Clément VII et Urbain V. Viennent ensuite les princes-électeurs du Saint Empire, quelques évêques et grands feudataires clémentistes de la région excepté ceux de Metz, tous partisans du pape d'Avignon. Enfin, prennent place les armoiries des seigneurs et de nombreux duchés plus ou moins proches de la ville, comme ceux de Lorraine, de Luxembourg, de Bourgogne, de Bretagne, mais aussi des comtés de Salm, Sarrebruck, Sarrewerden ou encore Vaudémont.
 
Retour à la liste